Saint Maximilien Kolbe

Pourquoi fêtons-nous la Saint Maximilien Kolbe le 14 aout ?

Histoire de la vie de Saint Maximilien Kolbe : Prêtre fondateur d’ordre et martyr

Saint Maximilien Kolbe naît près de Lodz, dans une Pologne alors rattachée à l’Empire russe. Inspiré dès l’enfance par une vision de la Vierge Marie, il part en 1907 pour l’Ukraine, où il entre dans un monastère franciscain. Il y est ordonné en 1918 et retourne alors dans son pays, devenu indépendant. Prêtre remarquablement actif, il crée dès sa période de formation à Rome la Militia Immaculata, ou « armée de Marie », organisation missionnaire prônant la vénération de la Vierge. En Pologne, il fonde plusieurs titres de presse catholique, une station de radio ainsi que la ville-sanctuaire de Niepokalanow, près de Varsovie. De 1930 à 1936, il entreprend aussi une série de voyage au Japon, où il créera un monastère à proximité de Nagasaki.

Une vie de résistant

Après l’invasion de la Pologne par l’armée allemande, en 1939, Kolbe entre en résistance et utilise sa station radio pour diffuser des messages contre l’occupant. Il offre surtout l’asile à un très grand nombre de réfugiés au monastère de Niepokalanow, parmi lesquels deux mille juifs. Ces activités lui valent d’être arrêté par la Gestapo en février 1941. En mai, il est envoyé à Auschwitz. Après la disparition d’un détenu, le commandant du camp sélectionne dix hommes au hasard, qui seront condamnés à mourir de faim pour l’exemple. Kolbe demande à prendre la place de l’un d’eux, marié et père de famille. Il survivra au jeûne de nourriture et d’eau pendant deux semaines avant d’être achevé d’une injection de phénol dans le bras.