Saint Pierre Gonzales

Pourquoi fêtons-nous Saint Pierre Gonzales le 14 avril ?

Histoire de Saint Pierre Gonzales (1190 – 1246) : Moine Dominicain

La jeunesse de Pierre Gonzalez, qui se résume à une quête effrénée du luxe et des plaisirs, ne le prédisposait guère à la sainteté. Nommé doyen du chapitre de la cathédrale d’Astorga par son oncle, évêque du lieu, dans ce qui apparaît comme un acte de pur népotisme, il parade à travers la ville dans ses plus beaux atours et se fait acclamer par la foule. C’est alors qu’un écart de son cheval le jette, selon les versions, dans une falque ou un tas de fumier. Cette humiliation lui apprend en un instant l’inconstance des honneurs et les conséquences de la vanité. Renonçant à toute ambition sociale, il entre chez les Dominicains et devient un illustre prédicateur. Appelé à la cour de Ferdinand III (30 mai), il accompagne le roi au siège de Cordoue, demeurée jusqu’alors une place forte des musulmans. Lors de la chute de la ville, il exhorte à la compassion envers les vaincus. Il passe le reste de sa vie en Galice, dans le Nord-Ouest de l’Espagne, où il prêche auprès des pêcheurs et des marins. Son invocation par les gens de mer explique son identification fréquente avec saint Elme, saint patron des marins, qui est en réalité saint Erasme de Formia (IIIe siècle).

 

Fête : 14 avril
Etat : Moine
Naissance : 1190 à Astorga (Espagne)
Mort :  1246 à Tuy (Espagne)
Date de canonisation : 1741
Patronage : Marins