Saint Martin Ier

Pourquoi fêtons-nous Saint Martin Ier le 13 avril ?

Histoire de Saint Martin Ier (Fin du VI s. – 655) : Pape et martyr

On qualifie parfois de « papauté byzantine » la période qui s’étend de 537 à 752, durant laquelle l’élection des papes était soumise à l’approbation de Constantinople. Elle succède à la campagne de reconquête de l’Occident barbare, et de l’Italie en particulier, lancée par l’empereur Justinien en  533. Ses succès, bien qu’éphémères, donnent à Byzance un fort ascendant sur la papauté. En sa qualité d’ancien légat à Constantinople, Martin Ier, 2lu pape en 649, pourrait passer pour un soutien de l’empereur byzantin. C’est tout le contraire qui se produira, et l’on peut même dater de son pontificat l’origine du schisme des Eglises chrétiennes d’Orient et d’Occident, définitivement consommé au XIe siècle. La question qui divise alors l’Eglise est celle du monothélisme, une doctrine aussi ardemment défendue par les chrétiens d’Orient que rejetée par Rome. A l’instar de l’arianisme, il s’agit de savoir jusqu’à quel point le Christ a pu être simultanément humain et divin.

Pape et martyr

Aussitôt élu, Martin convoque un synode à Latran (649) pour trancher la dispute. Le monothélisme y est condamné comme hérésie à une écrasante majorité. Il faudra quatre années à l’empereur Constant II pour préparer sa revanche. Arrêté sur son ordre, Martin est déporté sur l’île de Naxos et réduit à la famine, puis traîné dans ses chaînes à Constantinople pour y être jugé comme « hérétique, rebelle, ennemi de Dieu et de l’Etat ». Pendant tout la durée du procès, il subit des coups, des insultes et des humiliations. Plutôt que de le faire exécuter, Constant II ordonne sa flagellation publique et l’exile à Cherson, en Crimée, où il mourra de faim.

Fête : 13 avril
Etat : Pape et martyr
Naissance : Fin du VI s. en Ombrie (Italie)
Mort :  655 à Cherson (Russie)
Date de canonisation : avant 1588
Patronage : Russie