Saint Pierre Chanel

Pourquoi fêtons-nous Saint Pierre Chanel le 28 avril ?

Histoire de Saint Pierre Chanel (1803 – 1841) : Missionnaire et martyr

Né dans une famille paysanne, Chanel est encouragé à rentrer dans les ordres par un curé des environs qui a remarqué sa grande piété. Ordonné en 1827, il rejoint en 1831 une congrégation missionnaire de création récente, la Société de Marie (ou ordre des Maristes). En 1836, il est renvoyé en Polynésie française avec plusieurs frères maristes, dont Jean-Baptiste-François Pompallier, futur premier évêque catholique de Nouvelle-Zélande.

Chanel a pour destination finale l’île de Futuna, qu’il atteint en novembre 1837 et où il reçoit un accueil chaleureux. Débordant d’enthousiasme, il enregistre des succès rapides sur cette île où le seigneur local, Niuliki, vient à peine d’abolir le cannibalisme. Il apprend la langue locale et, grâce à sa sollicitude pour les malades, gagne à la foi chrétienne de nombreux indigènes. Cependant, son zèle missionnaire est ressenti par Niuliki comme une menace contre son autorité _ d’autant que le propre fils du chef demande le baptême. En avril 1841, Chanel est frappé à coups de massue puis achevé à la hache par les hommes de Niuliki, qui découpent ensuite son corps en morceaux. Il devient le premier missionnaire d’Océanie et le premier mariste à subir le martyre. 

Fête : 28 avril
Etat : Missionnaire et martyr
Naissance : 1803 (France)
Mort : 1841 à Futuna (Polynésie Française)
Date de canonisation : 1889
Patronage : Océnanie