Notre-Dame de Fatima

Pourquoi fêtons-nous Notre-Dame de Fatima le 13 mai ?

Histoire de Notre-Dame de Fatima

Notre-Dame de Fatima demeure l’apparition mariale la plus emblématique du XXe siècle. Entre le 13 mai et le 13 octobre 1917, la Vierge Marie apparaît à six reprises à trois petits Portugais : Lucia Santos, alors  âgée de 10 ans, et ses cousins Francisco et Jacinta Marto, âgés respectivement de 9 et 7 ans (voir également 20 février). La dame, raconte Lucia, était « plus brillante que le soleil […], traversée par les rayons ardents du soleil ». La nouvelle, en s’ébruitant, soulève une émotion équivalente à celle provoquée soixante-dix ans plus tôt par la révélation des visions de Bernadette Soubirous (16 avril) dans la grotte de Lourdes. En octobre 1917, soixante-dix mille personnes affluent à Fatima dans l’espoir de voir l’apparition annoncée par Lucia comme devant être la dernière.

Lucia, Francisco et Jacinta en 1917. Ces trois enfants brutalement projetés sous les feux de l’actualité furent d’une vague de ferveur inouïe, teintée d’un mysticisme très éloigné de la foi rationnelle professée par l’Eglise.

Au centre du récit des enfants revient l’évocation de trois « secrets » que leur aurait livrés la Vierge visions prophétiques d’un monde promis tour à tour aux pires destructions guerrières et au salut par la prière, dans lequel la Russie (bientôt aux mains des bolcheviks) est étrangement dénoncée comme un fléau. Les deux premiers de ces secrets, parfaitement impénétrables, seront révélés en 1941 et 1943 ; le troisième, plus apocalyptique encore et non moins incohérent, en 2000, soit cinq ans avant  la mort de Lucia. Tout en reconnaissant comme « dignes de foi » les dires des trois enfants, l’Eglise marquera toujours une discrète circonspection vis-à-vis de ces surprenantes prophéties.

Cela n’empêchera pas Notre-Dame de Fatima de devenir l’un des principaux lieux de pèlerinage marial de notre époque. Francisco et  Jacinta, emportés par la grippe espagnole en 1919 et 1920 seront béatifiés en 2000. Lucia, entrée au carme en 1928, affirmera plus tard avoir été visitée par Vierge en diverses occasions au cours de sa vie.