Sainte Véronique Guilliani

Pourquoi fêtons-nous la Sainte Véronique Guilliani le 9 juillet ?

Histoire de Sainte Véronique Guilliani : Abbesse et mystique

Née dans une famille aisée, Sainte Véronique entre contre l’avis de son père chez les clarisses capucine de Citta di Castello en 1677 et y prononce ses vœux après un noviciat éprouvant. Au bout de quelques années, elle connaît ses premières visions et ressent les douleurs du couronnement d’épines, dont on observe sur sa tête les traces sanglantes. Le jour du Vendredi saint de 1697, elle reçoit sur son corps tous les stigmates du Christ. Lors d’une vision ultérieure de la Passion, son cœur est transpercé d’une violente douleur.

Elue abbesse en 1716, Véronique démontre une profonde sagesse et dissuade ses religieuses de lire les mystiques malgré les prodiges notoires de sa propre foi. A sa mort, on découvre sur son cœur la marque de la croix. Son corps en état d’incorruption repose à Citta di Catello.