Sainte Catherine Labouré

Pourquoi fêtons-nous Sainte Catherine Labourée le 28 novembre ?

Histoire de Sainte Catherine Labourée (1806-1876) : Mystique

 

En 1830, Sainte Catherine Labouré, neuvième des onze enfants d’une famille paysanne et novice de l’ordre des Filles de la charité, à Paris, affirme avoir reçu trois visites de la Vierge Marie. « 

La première fois, au mois de juillet, une voix lui ordonne de se rendre à la chapelle de la rue du Bac. Elle y trouve une très belle femme ; qui la prévient que la monarchie, restaurée en 1815, est en danger de mort (Charles X abdiquera en août).

La deuxième fois, le 27 novembre, la Vierge lui apparaît juchée sur un globe, pourtant aux doigts de bagues émettant des rayons et ceinte d’un halo de lumière ovale. Soudain ne manifestent, le Sacré-Cœur de Jésus et le cœur immaculé de Marie. L’apparition demande à Sainte Catherine de faire graver une médaille réunissant tous ces symboles. 

La dernière visite se produit en décembre. Sainte Catherine en fait part au père Aladel, prêtre de l’ordre, qui demande à son évêque la permission de faire frapper les médailles. Celles-ci rencontrent presque aussitôt un immense succès dans tout le monde Catholique. Sainte Catherine sera enterrée dans la chapelle où lui était apparue la Vierge, aujourd’hui appelée « chapelle de la Médaille miraculeuse ». Exhumées en 1933, ses reliques furent trouvées miraculeusement intactes. 

Autres « Sainte Catherine »