Saint Nicolas de Flue

Pourquoi fêtons-nous Saint Nicolas de Flue le 21 mars ?

Histoire de Saint Nicolas de Flue (1417-1487) : Ermite

En 1467, âgé de 50 ans, Saint Nicolas de Flue, marie et père de dix enfants, met fin à un brillante carrière de soldat et magistrat dans le jeune Confédération helvétique pour se faire ermite.

Celui que les Suisses appellent affectueusement «Bruder Klauss » vivra dix-neuf ans en ne se nourrissant, dit-on, que du pain eucharistique, l’hostie de la messe. Sa réputation de sainteté est telle que le pape autorisera son ermitage, située dans la gorge du Ranft (Suisse Central) a devenir lieu de pèlerinage et étape sur l’un des nombreux chemins de Saint Jacques de Compostelle. Mais Nicolas de Flue est surtout connu pour avoir réussi, en 1481, à imposer un compromis entre les cantons ruraux, qui refusaient que la Confédération s’étendit aux villes de Fribourg et Soleure, d’une part, et les villes de Zurich et Lucerne, favorables à cet élargissement, de l’autre. L’intervention du saint permis ainsi à la Suisse d’échapper à la guerre civile.

 

Fête : 21 mars
Etat :  Ermite
Naissance : 1417 (Sachseln en Suisse)
Mort : 1487 (Ranft en Suisse)
Date de canonisation : 1669
Patronage : Suisse