Saint Miguel Augstin Pro

Pourquoi fêtons-nous Saint Miguel Augstin Pro le 23 novembre ?

Histoire de Saint Miguel Augstin Pro (1891-1927) : prêtre et martyr

Saint Miguel Augstin Pro est l’un des milliers de prêtres mexicains victimes de la politique violemment anticléricale du président Elias Calles. Entré chez les Jésuites en 1911, il est contraint à l’exil, comme de nombreux autres membres du clergé, par la révolution mexicaine. Il se rend d’abord en Californie ; puis à Grenade, où il poursuit ses études. En 1917 est promulguée une nouvelle Constitution, qui impose de nombreuses restrictions aux activités du clergé : interdiction des monastères, des tenues liturgiques et du culte public, confiscation des biens de l’Eglise, privation du droit de vote pour les ecclésiastiques et laïcisation de l’éducation.  Le saint enseigne au Nicaragua de 1919 à 1922, puis retourne en Europe pour achever ses études en Belgique, où il est ordonné en 1925.

Victime des persécutions d’Alvaro Obregón

Il rentre dans son pays natal l’année suivante et s’acquitte de son ministère envers et contre tout. Une tentative d’assassinat contre l’ancien président Alvaro Obregón fournit au gouvernement un prétexte tout trouvé pour arrêter les principaux membres du clergé. Saint Miguel Augstin Pro est condamné à mort à l’issue d’un simulacre de procès. 

Les autorités commettront l’imprudence de laisser photographier son exécution dans les moindres détails. Ces images feront le tour de la  presse nationale. Conçues pour dissuader les rebelles Cristeros, elles ne feront qu’exacerber les antagonismes et susciteront l’opprobre de la communauté internationale.