Saint Longin

Pourquoi fêtons-nous Saint Longin le 15 mars ?

Histoire de Saint Saint Longin (I siècle) : Pénitent et martyr

Saint Login est le nom que la tradition donne au centurion romain qui du bout de sa lance perça le flanc de Jésus en croix Jean est le seul évangéliste à rapporter l’incident, mais les trois autres nous parlent d’un centurion, ou centenier qui, à la mort de Jésus s’inscrira qu’il était le Fils de Dieu. La légende apocryphe de saint Login amalgame sans doute les deux personnes du lancier et de centenier.

Le nom lui- même dérive probablement du grec lonchè, « Lance ». L’histoire de saint Longin relève presque entièrement du mythe et fut enjolivée à travers les siècles, notamment par la légende dorée, recueil de vies de saints de Jacques Voragine. Touché par la grâce sur le Golgotha, Login aurait aussitôt embrasse la foi chrétienne. Certains récits affirment qu’il aida les femmes présentes à descendre Jésus de la croix et même à laver et embaumer le corps avant l’inhumation. Apres ces faits, les textes nous le présentent à la façon d’un saint Georges chevalier errant portant sa lance. Certaines versions le font mourir en martyr en Cappadoce (actuelle Turquie).

Un culte très fort au moyen-âge

Le culte de saint Longin apparut qu’au VIe siècle, en même temps que celui de la Sainte Lance, à Jérusalem. Plusieurs églises à travers la chrétienté affirmèrent en détenir des reliques au cours du Moyen-âge, notamment à Mantoue, Bologne, Rome ou Prague. La lance de Longin apparait aussi dans plusieurs romans fragment de tète de lance découvert en terre sainte pendant les croisades est toujours vénéré à la basilique Saint-Pierre de Rome.

Fête : 15 mars
Etat :  pénitent et martyr
Naissance : Milieu du I siècle
Mort :Milieu du I siècle
Date de canonisation : avant 1588
Patronage :

Prières de Saint Longin

“Vraiment celui-ci était Fils de Dieu”