Saint Léon IX

Pourquoi fêtons-nous Saint Léon IX le 19 avril ?

Histoire de Saint Léon IX (1002 – 1054) : Pape

Né Bruno d’Eguisheim-Dagsbourg, ce fils de la haute noblesse alsacienne est éduqué dans la ville de Toul, dont il devient l’évêque en 1027. Durant son épiscopat, il établit une paix solide entre la France et le Saint Empire romain germanique, œuvre à l’entrée du royaume de Bourgogne dans l’empire et acquiert la réputation d’un réformateur de l’Eglise et d’un propagateur de la règle monastique de Cluny.

En 1048, il est choisi pour succéder au pape Damase II par une assemblée convoquée à Worms. Son élection reçoit l’aval de l’Eglise et de l’empereur, mais il tient à ce qu’elle soit également ratifiée par le peuple et le clergé romains. Arrivant deux mois plus tard à Rome dans l’humble tenue d’un pèlerin, il reçoit l’approbation de tous et est intronisé en 1049 sous le nom de Léon IX.

Traditionnaliste  par tempérament, il réaffirme la même année, devant la synode de Pâques, le dogme du célibat des prêtres et la condamnation de la simonie. Il entreprend ensuite à travers l’Italie, la France et l’Allemagne une série de voyages qui deviennent un trait caractéristique de son pontificat. Au cours de ces déplacements, il préside plusieurs synodes, rencontre les hauts dignitaires de l’Eglise réitère ses conviction profondes et engage diverses initiatives diplomatiques.

En 1053, après avoir multiplié en vain les tentatives de conciliation, Léon IX marche avec une armée de volontaires allemands et italiens contre les Normands qui occupent le Sud de l’Italie. Les forces papales subissent une terrible défaite à Civitate, et le pontife, quoique ses ennemis lui aient aussitôt fait allégeance, reste prisonnier à Bénévent.  Il meurt en 1054, peu après son retour à Rome, non sans avoir écrit au patriarche de Constantinople, Michel Gérulaire, pour lui faire valoir la primauté du successeur apostolique de Pierre sur l’Eglise. Le rejet de cette admonestation papale par Gérulaire, partisan déclaré de la séparation avec Rome, signe l’avènement du Grand Schisme d’Orient de 1054.

Fête : 19 avril
Etat : Pape
Naissance : 954 à Weston (Angleterre)
Mort : 1012 à Greenwich (Angleterre)
Date de canonisation : avant 1588
Patronage : victime d’enlèvement

Autre saint fêté le 19 avril