Saint Jean Climaque

Pourquoi fêtons-nous Saint Jean Climaque le 30 mars ?

Histoire de Saint Jean Climaque (579-649) : Abbé et ermite

Saint Jean Climaque entre au monastère Sainte-Catherine du mont Sinaï _ l’un des deux premiers de la Chrétienté _ à l’âge de 16 ans. Une quarantaine d’années plus tard, il quitte sa communauté pour s’installer non loin comme ermite et devient l’un des plus grands érudits des premiers siècles de l’Eglise. Sa réputation est telle que ses adeptes arrivent à le convaincre de retourner au monastère pour en devenir l’higoumène (supérieur). Il demeurera quatre ans parmi eux avant de retrouver la solitude du désert et de se préparer à la mort. Jean Climaque est surtout connu pour deux œuvres théologiques, L’Echelle sainte ou les degrés pour monter au ciel et la lettre au pasteur, qui continuent d’être lues dans le monde orthodoxe.

L’échelle de la divine ascension, ici sur une icône du XIIe siècle, décrit une progression spirituelle en tenue étapes, dont la dernière consiste en l’union avec le Christ que l’on voit accueillir les plus méritants au sommet. A chaque échelon se trouvent des démons prêts à faire choir les âmes faibles.

Fête : 30 mars
Etat :  Abbé et ermite
Naissance : 579 en Syrie
Mort : 649 à Mont Sinai (Egypte)
Date de canonisation : avant 1588
Patronage :