Saint Elisabeth de Hongrie

Pourquoi fêtons-nous Sainte Elisabeth de Hongrie le 17 novembre ?

Histoire de Sainte Elisabeth de Hongrie (1207-1231) : Princesse

Fille du roi André II de Hongrie, Sainte Elisabeth est envoyée dès l’âge de 4 ans à la cour des Landgraves de Thuringe, dans le Saint Empire romain germanique.

Son père l’a en effet promise à Louis IV de Thuringe afin de renforcer les liens politiques entre les deux puissances. Le mariage a lieu alors qu’elle n’a que 14 ans et Louis est couronné la même année, en 1221. C’est alors qu’Elisabeth tombe sous l’influence d’un groupe de moines franciscains et décide de se consacrer aux œuvres de charité

Conrad de Marburg, prêtre sévère et menant une vie d’ascétique, est désigné pour lui servir de directeur de conscience. Il exercera une forte emprise sur elle, Conrad  la traitera avec la même sévérité Saint que lui-même, conformément à ses souhaits, il lui arrive cependant de restreindre son zèle et de lui interdire des mortifications excessives. 

Quand en 1226, son mari est appelé à la diète de Crémone, Sainte Elisabeth s’empare des rênes du pouvoir. Elle fera construire un hôpital au château de la Wartburg et distribue des aumônes aux pauvres. Un an plus tard ; elle devient veuve et se retire de la cour à Marburg (Hesse). 

L’épreuve du veuvage 

Elisabeth entre alors dans le tiers ordre franciscain et fait construire à Marburg un hospice pour indigents et infirmes. Elle s’éteint à l’âge de 24 ans.

Très peu de temps après sa mort, des miracles se produisent sur sa tombe. Un examen minutieux de ces cas aboutira à sa canonisation en l’espace de quelques années.

L’église Sainte-Elisabeth de Marburg deviendra un important lieu de pèlerinage aux XVIe et XVe siècles. Ses ossements seront toutefois exhumés pendant la Réforme pour mettre fin à son culte. Certaines de ses reliques se trouvent ayant retrouvé leur première sépulture à Marburg.