Saint Charles Borromée

Pourquoi fêtons-nous Saint Charles Borromée le 4 novembre ?

Histoire de Saint Charles Borromée (1538-1584) : évêque et fondateur des oblats des saints Ambroise et Charles

Saint Charles Borromée fut l’un des principaux acteurs de la Réforme catholique. Il est né dans une famille noble et a étudié le droit civil et canon à Milan puis Pavie. Patronné par son oncle le pape Pie IV, il s’élève rapidement dans la hiérarchie ecclésiastique, devenant administrateur, puis évêque de Milan et enfin cardinal. Il assiste à ce titre aux dernières sessions du concile de trente (1562-1563), qui promulgue les principales mesures de la Contre-Réforme.

Malgré ses origines nobles et ses revenus élevés, Charles distribue l’essentiel de sa fortune aux pauvres. Il mène une vie frugale et travaille activement pour sa congrégation durant la peste de 1576. Déterminé à restaurer la foi catholique comme pilier central de la société face aux attaques de la Réforme protestante, Charles ne ménage aucun effort pour mettre en œuvre les mesures du concile de Trente : il refonde son diocèse, crée des séminaires et écoles et impose une discipline stricte à ses prêtres. Ce faisant, il s’attire quelques ennemis et en 1569, réchappe à une tentative d’assassinat par un membre d’une congrégation.

Fondateur de l’ordres des Oblats des saints Ambroise et Charles

Il fonde en 1578 une société de prêtres diocésains, l’ordre des Oblates de saint Ambroise (aujourd’hui Société de saint Ambroise et saint Charles, ou Ambroisiens).  Sa réputation s’étend au-delà des frontières de l’Italie : saint Edmund Campin et saint François Borgia seront deux de ses admirateurs.

Aujourd’hui cet ordre est toujours actif et participent à de nombreuses oeuvres missionnaires milanaises. Leur siège est à Seveso.

Charles Borromée meurt à l’âge de 46 ans, d’épuisement sans doute. Son procès en canonisation est ouvert très rapidement et dès 1613, sa fête figure au calendrier romain général. Sa tombe se trouve à la cathédrale de Milan.