Saint Athanase

Pourquoi fêtons-nous Saint Athanase le 2 mai ?

Histoire de Saint Athanase (295 – 373) : Evêque et docteur de l’Eglise

Avec Basile le Grand, Grégoire de Nizianze  (2 janvier tous les deux) et Jean Chrysostome (13 septembre), Athanase est l’un des quatre docteurs orientaux de l’Eglise. Elu au puissant siège patriarcal d’Alexandrie en 328, à l’âge de 33 ans, il s’y révèle un évêque énergique et un partisan résolu du Credo de Nicée, adopté peu de temps auparavant en réponse à l’hérésie arienne (voir page 12. Cette position lui vaut de puissants ennemis, qui persuadent l’empereur Constantin de l’exiler à Augusta Treverorum  (la Trèves moderne), en Gaule du Nord. Ayant retrouvé son siège à la mort de l’empereur, il est bientôt la cible d’un nouveau complot et doit se réfugier à Rome en 339.

Il en reviendra en 346, à la mort de l’évêque rival nommé sur le siège d’Alexandrie par les arianistes. Mais ceux-ci ne désarment pas : en 356, Athanase est contraint de fuir dans le désert pour échapper à une troupe armée. Il continue d’y exercer son apostolat et écrit de nombreuses œuvres, dont une Vie de saint Antoine (17 janvier). Rentré à Alexandrie en 366, il meurt huit années seulement avent que l’arianisme ne soit définitivement proclamé hérétique par le concile de Constantinople (381).

Fête : 2 mai
Etat : évêque et docteur de l’Eglise
Naissance : 295 à Alexandrie
Mort : 373 à Alexandrie
Date de canonisation : avant 1588
Patronage :